Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Ma vie rêvée ?

Est-ce que je veux vivre pour travailler ou bien travailler pour vivre ?

Voir les interviews axées sur les métiers (bientôt disponible)

Depuis vos plus jeunes années on n’a cessé de vous répéter qu’avant de se lancer dans un métier, il est bon de savoir à quoi s’attendre et de vérifier si le métier qui vous fait rêver et que l’on s’apprête, ou bien que l’on souhaite exercer, est adapté à ses capacités ou à sa personnalité.

Cela n’est pas faux, mieux vaut savoir à quoi s’attendre avant d’envisager de se former à un métier, qu’il soit salarié ou bien en tant qu’indépendant ou entrepreneur.

Mais avant tout, avant de vous lancer à corps perdu dans cette quête, le plus important dans la vie n’est-il pas d’être bien dans sa vie ? Etre bien dans sa vie, n’est ce pas de NOTRE FACON DE VIVRE dans son ensemble et non le seul fait de TRAVAILLER, dont on parle.

Quel est mon but dans la vie ?

Le travail peut en effet être l’un des meilleurs vecteurs du BIEN VIVRE SA VIE, de son épanouissement personnel, alors autant bien le choisir dès le départ, si l’on ne veut pas qu’il se passe le contraire.

Mais pas de panique, tout le monde peut se tromper, tout le monde apprend à ses dépends et non aux dépends des autres. La bonne nouvelle c’est qu’il est permis de changer de métier, et même plusieurs fois, cela fait partie de nos véritables choix de vie.

Ces choix sont plus une question de volonté que de moyens, et cela même dans un contexte économique particulièrement défavorable.

D’ailleurs une grande quantité de personnes changent de métier, de gré ou de force, tout au long de leur vie.

Le véritable moyen pour parvenir à BIEN VIVRE SA VIE n’est-il pas, tout simplement d’être et de rester en adéquation entre ses pensées et ses actes.

Dès lors, s’il est plus qu’utile de savoir quels sont les avantages et les inconvénients de l’exercice de tel ou tel métier, il est plus que jamais recommandé de se poser au préalable, des questions personnelles fondamentales : Comment ai-je envie de vivre ? Quelle est ma vie rêvée, celle que je voudrais vraiment vivre ? Est-ce que la vie que je mène est celle que je veux ?

Il n’est pas certain que le système scolaire, ni les parents soient véritablement les meilleurs alliés et conseillers de ces enfants qui en sont à leur orientation scolaire. Celle qui déterminera pour longtemps, leur future vie professionnelle. Et il est dommage que cette phase primordiale de la vie, ne fasse pas plus l’objet d’attention dans nos sociétés.

Si vous regardez des documentaires sur la vie des peuples du monde, vous êtes certainement frappés comme moi, par les réponses des jeunes enfants des pays les plus pauvres.

A la question : Que veux tu devenir plus tard ? Quelques métiers invariables arrivent en premier dans les réponses : Je veux être médecin, … je veux être footballeur, …  je veux être avocat… Et ce, quelle que soit la situation géographique ou économique parfois très, très difficile dans laquelle vit l’enfant, qu’il soit garçon ou fille.

Il y à chez eux un véritable espoir d’une vie meilleure et une envie étonnante (sous nos latitudes) d’exercer un métier prestigieux ou fantastique certes … mais surtout qui les fait véritablement rêver.

Ce que j’admire chez ces enfants c’est leur spontanéité, ils y croient, ils ne se fixent pas de frontière entre le rêve et le possible. Ils répondent sans trop se poser de questions du comment il faudrait faire pour y parvenir… Et je leur donne entièrement raison. Le principal dans la vie est bien d’avoir le but, LE REVE EST LE BUT, pour les moyens on verra plus tard. Ne dit-on pas que savoir où l’on va, c’est à dire savoir ce que l’on veut : « c’est déjà la moitié du chemin parcouru » .  Et même commencer à faire, ce que l’on a faire au lieu de tournicoter autour… c’est aussi « la moitié du chemin de parcouru ». La moitié dites donc, c’est pas mal non ? Essayez et vous verrez.

Quelle que soit la place que prends ou que vous voulez donner, à votre métier dans votre vie, il n’est pas une fin en soi. Le métier n’est qu’un moyen (parmi d’autres) de gagner plus ou moins d’argent et donc de vous permettre de vivre votre vie. J’ai bien dit un moyen ce qui n’exclut pas, bien au contraire qu’il puisse être vécu avec passion.

Est-ce que ton métier te va si bien ?

Il est des métiers comme de tout sentiment personnel, aucun n’est et ne sera jamais ni ressentit, ni vécu de la même manière. Chaque personne exerce son métier avec son propre point de vue, avec plus ou moins de professionnalisme et de passion.

Chaque métier, quel que soit le secteur économique auquel il appartient,  dans la filière cheval ou pas, s’adapte d’une part à son environnement (physique, géographique, économique, règlementaire…) à son époque aussi  (opportunités tendances et innovations) et surtout à chaque individu.

L’individu est une « personne quelconque » (source dictionnaire Larousse) mais il est une personne unique doté d’un bagage génétique, dont il est le seul responsable de la façon dont il l’utilise.

Et c’est en tant qu’individu ou être unique, qu’il voit les choses à sa manière et  qu’il va consciemment ou pas, adapter son activité (au sens général et pas seulement son activité professionnelle) à son propre caractère, son capital intellectuel et son capital physique, ses connaissances, ses expériences.  L’individu est le résultat de ses origines filiales, géographiques et linguistiques, son vécu, son genre physique, son âge et de ses actes passés et présents…

Pas la peine d’aller plus loin pour savoir qu’en dépit des tendances sociétales et des diverses catégorisations politiques, religieuses, économiques visant souvent à jeter un maximum de personnes dans un moule plus ou moins adapté- chaque personne est une entité, le plus souvent douée de raison – que cela plaise ou non.

Pour aller plus loin sur la construction de la personnalité et sur le développement personnel il existe des centaines d’ouvrages particulièrement intéressants sur ces sujets fantastiques. « Connais-toi, toi-même » peut être le début d’une grande aventure humaine. Le mieux est de vous approprier au feeling vos propres ouvrages. Pour voir une sélection je vous renvoie ici.

Pour aller plus sur les métiers, je vous propose de vous rendre sur la Page Emploi et Formation (en construction) et sur les interviews axées sur les métiers.

Mon parcours personnel est jonché de tournants professionnels, si vous voulez lire Qui-suis je ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Bienvenue

VIVEZ DE VOTRE PASSION DU CHEVAL, DEVENEZ PROFESSIONNEL ! Laissez vous guider, sautez les obstacles, gagnez du temps, innovez, boostez votre activité ! Sur Caval'idée, trouvez des informations sourcées, des outils pratiques, des conseils utiles et des services inédits.