Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Votre calendrier de l’Avent (ure) 2016

Le calendrier de l’Avent ? J’ai bien regardé quelle est cette tradition venue d’Allemagne, dont l’origine servait à « faire patienter » les enfants tous les jours qui précèdent Noël avant la naissance de Jésus.

Aujourd’hui cette tradition est devenue païenne et il y à autant de calendrier de l’Avent que de recettes de truffes au chocolat.

Voici deux calendriers de l’Avent pour vous divertir

D’abord je commence par celui auquel j’ai le plaisir de participer en 2015. Il s’agit du « calendrier équestre de l’Avent ». Il est organisé par Emilie du blog Cavali’Erre. Je la remercie au passage pour son initiative et sa patience. N’hésitez pas à visiter son blog si vous aimez les récits de voyages à cheval bien sûr.

Ensuite je vous invite à suivre le calendrier des auteurs qui « tombent » dans le domaine public au 1er janvier prochain. Cette initiative est très intéressante … avec de belles surprises pour tout le monde.

Au sujet des auteurs qui tombent dans le domaine public, je souhaite faire une parenthèse.

Savez-vous que la plupart des « modes » qui sont lancées chaque année ou même chaque saison, notamment pour les accessoires à la personne ou les objets de décoration pour la maison et le jardin sont très souvent inspirées de cette opportunité. Les « renifleurs » de tendance comme ils se disent ne se cassent pas toujours la tête pour tenter de faire décoller de nouvelles idées de modes, dont tout le monde sait qu’elles organisent le consumérisme…

La plupart des produits dérivés sont issus d’œuvres déjà tombées dans le domaine public.

En effet les œuvres qui tombent dans le domaine public sont autant « d’objet » artistique que tout le monde peut réutiliser.

Comme les œuvres « visuelles » peintures, sculptures, graphisme, photo qui seront traduites en objets ou nouveaux projets artistiques, il y aura aussi des œuvres littéraires qui vous le verrez feront aussi l’objet  de nouvelles éditions papier ou numérique… juste avec une belle nouvelle couverture !

Porteur de projet, si vous avez un projet artistique ou littéraire, c’est une opportunité à ne pas négliger pour lancer vos idées de développement.

Pourquoi vous parler ici du calendrier de l’Avent ?

Évidemment c’est pour vous demander de faire le vôtre. Pour vous proposer de transposer cette idée pour l’Avant 2016. Imaginez dés maintenant votre propre calendrier de l’Aventure 2016.

Rien de religieux ici, une simple idée de bâtir votre projet 2016.

Oui il est d’usage en début d’année de prononcer des vœux plus ou moins pensés, pour ses proches. Cette année des vœux de paix seront certainement prononcés plus souvent, viendront aussi comme à l’accoutumée la santé et certainement la prospérité.

Certains pourront s’envoyer des vœux de liberté, égalité, fraternité pour espérer vivre en espace temps laïc.

Et comme pour beaucoup d’entre nous viendront nos « bonnes résolutions » pour soi-même.

De bonnes (ré)solutions sont des solutions faites pour changer quelque chose….non ?

En tout cas ce sont celles qui sont  formulées pour espérer ou améliorer notre vie.

Mais pour éviter de prononcer des résolutions si intenables qu’elles vont s’évanouir à peine évoquées ou encore si vagues qu’on ne peut dire avec certitude si elles s(er)ont tenues, je vous propose cette fois de le faire en vrai.

Dans le calendrier de l’Aventure 2016, chaque jour de décembre de l’avant 2016, vous pourriez vous poser une question.

Vous pourriez vous demander par exemple ce qu’il vous faut changer pour vivre la vie que vous voulez vivre. Et chaque jour prendre le temps de trouver la solution à la question que vous vous posez.

Une fois votre « problème résolu » vous avez déjà votre première « bonne résolution » avec le mode d’emploi, celui que vous venez d’imaginer. Il sera alors bien plus facile pour vous de le réaliser à peine 2016 arrivé.

Le plus difficile est de se poser « la » bonne question.

Comment puis-je améliorer ma vie est un peu vague ! Il y à plusieurs questions dans la question et les solutions peuvent être (trop) nombreuses. Il vaut mieux se poser une question moins « large ». Est-ce que j’aime mon travail ? oui/non Non pourquoi ? parce que 1, parce que 2… comment puis-je changer 1, comment puis-je changer 2, etc.

Si vous ne pouvez pas répondre à votre question « d’emblée » (sans réfléchir) c’est qu’elle n’est certainement pas bien posée, ou bien qu’elle fait référence à trop de concepts en même temps.

Prenez un marteau et tapez lui dessus, faites de votre question une multitude de questions qui appellent une multitude de réponses…
Finalement vous n’avez plus que quelques jours…avant de commencer votre AVENTure 2016

Il semble que vous pourriez y passer du temps pour trouver vos (ré)solutions personnelles. Mais c’est sûr, vous commencerez 2016 du bon pied avec vos résolutions… résolues.

Je vous souhaite une bonne réflexion !

Si cet article vous a plu, faites nous partager votre cheminement et vos « bonnes résolutions » les annoncer publiquement nous « oblige » plus à les suivre…

Votre nom ou bien votre pseudo (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet de votre message

Votre message

Commentaires

Laisser un commentaire

Bienvenue

VIVEZ DE VOTRE PASSION DU CHEVAL, DEVENEZ PROFESSIONNEL ! Laissez vous guider, sautez les obstacles, gagnez du temps, innovez, boostez votre activité ! Sur Caval'idée, trouvez des informations sourcées, des outils pratiques, des conseils utiles et des services inédits.