Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

L’auto-diagnostic

image_pdfimage_print

Ca y est votre idée a germée, elle prend de l’importance, vous vous sentez d’attaque pour vous lancer dans la création de votre entreprise ?
Mais peut-être hésitez vous encore ? Et bien c’est normal et utile.

L’auto-diagnostic est fait pour çà !
Dans cette étape vous allez vous poser des questions, le but est d’éclaircir ses idées et de s’orienter dans des choix…

Quel est l’objectif de l’auto-diagnostic ?

– D’abord faire le point sur mon idée de projet bien évidemment ;
– Ensuite vérifier que mon idée « ah quelle est bonne » l’est vraiment…
– Et non des moindres, vérifier que « mon idée je la vaux bien »… c’est à dire que vous êtes bien en adéquation avec votre idée de départ, avec vos aspirations personnelles, vos capacités et compétences personnelles existantes ou a acquérir, vos valeurs, vos atouts et vos points faibles, etc.

Cette phase est un préalable – incontournable – avant toutes les autres études (que nous verrons plus tard) qui vous permettront de véritablement monter votre projet professionnel :
– Etude de Marché (analyse du marché, produit, client, concurrence…)
– Etude Prévisionnelle d’Installation (analyse de la faisabilité du projet)
– Plan Global d’Exploitation (analyse de l’équilibre financier du projet agricole)

Vous avez un projet agricole ? Est-ce que mon idée entre dans le champ des activités agricoles ? (bientôt disponible)
Vous pouvez accéder directement à l’auto-diagnostic de votre Chambre d’agriculture
Trouver votre chambre d’agriculture
Télécharger un modèle d’autodiagnostic agricole (974)

Votre projet n’est pas agricole ?
Vous pouvez accéder aux conseils du parcours  personnel du créateur (de l’APCE Agence Pour la Création d’Entreprise)

Mon conseil

L’idée de créer une entreprise est un processus de longue haleine. Il ne faut pas être trop pressé si l’on veut bien en analyser tous les aspects.
L’autodiagnostic est « une image » à un moment précis de votre parcours de créateur, que vous pouvez faire évoluer et retravailler.
C’est ainsi que l’idée et le projet se construisent jour après jour, comme un bâtiment, c’est une construction.
Personnellement j’ai recours a une technique simple qui me permet de ne pas perdre mes idées (parfois saugrenues) au fur et à mesure qu’elles arrivent.  Car je ne sais pas pour vous, mais moi quand j’ai un projet j’y pense nuit et jour, en vacances ou pas.
Mon idée simple : Je note !
Oui d’accord, faut pas être sorti de Saint-Cyr … pour avoir eu cette idée je le conçois.
Mais cela marche ! Je n’aime pas me réveiller le matin, en étant persuadée d’avoir déjà oubliée l’idée géniale que j’avais au moment de tomber dans les bras de Morphéus.
Quand j’ai créé mon atelier de création artisanale je notais mes idées dans un cahier en faisant des dessins techniques ou des dessins de principe de ce que je voulais réaliser plus tard.
Aujourd’hui mon activité est bien différente, j’ai ouvert autant de fichiers « Mémo » (sous format Word) que d’idées à développer. J’y note mes trouvailles Net, mes liens web, des auteurs, mes réflexions,… tout ce qui me parait devoir ne pas être « oublié ». Dans mon mémo Caval’idée (20 pages) je puise mes idées pour écrire sur ce blog, mes articles, mes ouvrages, mes formations… je définis ma stratégie, je planifie mon travail…

Commentaires

Laisser un commentaire

Bienvenue

VIVEZ DE VOTRE PASSION DU CHEVAL, DEVENEZ PROFESSIONNEL ! Laissez vous guider, sautez les obstacles, gagnez du temps, innovez, boostez votre activité ! Sur Caval'idée, trouvez des informations sourcées, des outils pratiques, des conseils utiles et des services inédits.