Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Participez au financement d’une trépigneuse

image_pdfimage_print

jardinsdillas09200

Le financement participatif est de plus en plus connu.

C’est une alternative sociale et solidaire qui permet à des entrepreneurs enthousiastes de réaliser des rêves souvent simples et proches de la nature. Des rêves qui n’attirent pas l’adhésion des secteurs traditionnels bancaires.

Dans ce premier article consacré à ce sujet, je vais vous présenter le projet de Mélina et Guillaume qui vivent dans une ferme isolée de l’Ariège : les jardins d’Illas.

Ils ont un projet qui s’élève à moins de 30 000€. Il s’agit de mettre en place une trépigneuse qui utilise la force motrice de leurs chevaux, comme on pouvait l’utiliser fin XIX ème, début XX ème avant l’ère de l’industrie agricole.

Certains détracteurs pourraient être tentés de penser, que cette une forme de régression agraire.

Personnellement c’est un projet qui me séduit, car il démontre au contraire, l’ambition de ce jeune couple pour créer un vrai projet de vie alternatif. Ils refusent d’appliquer des modes de faire standardisés et appris, qui ne correspondent pas à leur valeurs morales.

Ils ont étudié un projet personnel modeste, que je trouve inversement proportionnel à leur participation pour la préservation de notre terre.

C’est une belle forme de résilience, qui permet à leur petite échelle de permettre de contrecarrer les méga projets de l’agro-industrie, dont on veut nous faire gober qu’ils sont indispensables pour nourrir les habitants de la planète. Un projet en droite ligne du merveilleux mouvement Colibris  initié par l’illustre « agriculteur-philosophe »  Pierre Rhabi, que j’admire tant.

C’est aussi un des projets de l’association Fermes d’Avenir dont ils ont le soutien. Une association, que dis-je une vraie mine de bonnes idées pour tout agro-écolo-permaculteur qui se respecte et pour nous aussi.

Présentation du projet

« Mélina et Guillaume sont producteurs de légumes, de petits fruits, de confitures, d’oeufs, de bois dans une vallée délicieuse de l’Ariège.

On ne va pas vous surprendre si on vous dit qu’ici l’agroécologie est un must, que Mélina a tiré tout ce qu’elle a pu d’un stage à la ferme du Bec Hellouin ; que les pesticides sont bannis et que toute la production est vendue en circuit court. Pas très étonnant non plus que Mélina transmettre régulièrement son savoir à des enfants et que son projet le plus cher serait de pouvoir mieux organiser leur accueil dans des locaux adaptés mais nécessitant un peu d’investissement.

Aujourd’hui Mélina et Guillaume ont un rêve : fabriquer et utiliser une trépigneuse.

Une quoi ? « Une trépigneuse est un système ingénieux permettant d’utiliser l’énergie mécanique de l’animal pour faire fonctionner diverses machines utiles sur une ferme », précise la très jeune maraîchère qui a d’ores et déjà recours à ses deux juments, Vanille et Pyrène, pour travailler la terre.

La machine n’étant plus commercialisée en France, Mélina et Guillaume ont constitué un groupe de paysans pour créer et auto-construire collectivement la machine. Celle-ci servira à alimenter une fendeuse à bûche, une scie à bûche (pour moins utiliser la tronçonneuse), un broyeur à végétaux (pour le paillage et le BRF bois broyé), un groupe électrogène (pour transformer l’énergie mécanique en électricité).

« Notre rêve d’autonomie énergétique pourra enfin se réaliser grâce à ce projet », explique la jeune femme.

A quoi servira l’argent ? » Lisez la suite du projet directement sur Blue Bees, les « abeilles bleues », un des plus grand organisme français collecteur de financements participatifs, soit sous la forme de dons avec contreparties comme ici, soit sous la forme de prêts rémunérés.

 

Si cet article de la rubrique Tendance, Opportunité et Innovation vous a plu alors peut-être serez-vous intéressé par les réflexions d’une autre blogueuse, Alexia de Perspectives Cavalières, qui a eu la gentillesse de me proposer un article, voir ici son article invité.(bientôt disponible)

Pour aller plus loin sur le TOI, entendez les Tendances, Opportunités et Innovations, appliquées à la filière cheval, je vous informe du lancement du 1er n° des Cahiers de TOI, dont le titre est « L’évènementiel sportif de masse ».

Il sera disponible en version pdf (20 pages) pour le prix de (je ne sais pas encore, car cela va dépendre des frais de services…) Dans l’attente de la mise en place de mon système de paiement, je vous offre le cahier n°001 L’évènementiel sportif de masse. Avec une contrepartie bénévole, donc non-obligatoire, qui consiste à le transférer à au moins 3 de vos proches qui seraient susceptibles d’être intéressés par son contenu.

L’idée est d’élargir ma petite communauté de lecteurs, alors si ces personnes l’acceptent je serai bien contente de connaître leur adresse mél, pour leur proposer ultérieurement mes nouveautés.

Merci pour votre aide !

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Bienvenue

VIVEZ DE VOTRE PASSION DU CHEVAL, DEVENEZ PROFESSIONNEL ! Laissez vous guider, sautez les obstacles, gagnez du temps, innovez, boostez votre activité ! Sur Caval'idée, trouvez des informations sourcées, des outils pratiques, des conseils utiles et des services inédits.