Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

T007 – Panorama économique et social du Tourisme Équestre (2) La difficulté de tout comptabiliser

image_pdfimage_print

En continuité du précédent article consacré à l’élaboration d’un panorama économique et social du Tourisme Équestre, je vous propose ici un début de mon analyse concernant les difficultés rencontrées pour réaliser ce type d’exercice.

Premier constat, ce sont tous les secteurs de la filière cheval qui semblent difficile à mesurer, pour réaliser un panorama économique social de secteur.

Par exemple on pourrait s’interroger sur le réel poids économique des concours d’équitation et des autres manifestations locales ou d’envergure nationale ou internationale, comme les Jeux Équestres Mondiaux.

A ce sujet on notera le travail réalisé par le Ministère de la jeunesse et sports, (à retrouver sur leur site web ) qui a diffusé dès 2006 un mémento pour servir de guide à cette évaluation des impacts.

Mais si ces évaluations d’impact existent pour les manifestations de la filière cheval, elles ne sont pas  réellement accessibles, au grand public.

Cependant j’en ai trouvé une assez succincte, publiée en 2014, sur l’évaluation économique des JEM- Jeux Équestres Mondiaux.

Prenons l’exemple des Concours d’Équitation

Il semble reconnu qu’une grande part de la réussite des compétitions d’équitation, repose sur l’entraide entre professionnels, le sponsoring et bien sûr le bénévolat.

Pour les concours, quelques éléments financiers sont assez faciles à collecter.

On peut lister les engagements des cavaliers, entrées aux stades, budget communication et trophées, salaires des grooms et coaches, locations de box et transports de chevaux, prestations des maréchaux et vétérinaires, achat, location des matériels de concours (obstacles, chrono, moyens informatiques et sonorisation).

Mais d’autres éléments ne sont pas connus, ou ne sont pas pris en compte.

En premier lieu le sponsoring public ou privé, dont on ne connait pas toujours la valeur exacte du fait qu’elle peut se concrétiser « en nature ». Par exemples : prêts de matériels des collectivités, bon de tirage pour l’impression des éléments marketing, dons (cadeaux, trophées, nuitées,…) contre publication des logos et marques…

Non détaillées aussi la plupart du temps, toutes les incidences de la participation des techniciens fédéraux et des membres des jurys, la participation des bénévoles à la préparation et au soin des équidés ou autre coaching des cavaliers et gardiennage, ou les invitations des officiels (repas, transport, hébergement).
Sans compter les échanges de services entre professionnels.

Pour aller plus loin dans cette réflexion dans le prochain article je parle justement du bénévolat.

Cet article est un extrait qui fait partie du chapitre Panorama Économique et Social qui figure dans mon ouvrage en préparation intitulé : « Mémento du Tourisme Équestre ».

Je vous invite à faire une pré commande de cet ouvrage en me contactant ici :

Votre nom ou bien votre pseudo (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre message

Commentaires

Laisser un commentaire

Bienvenue

VIVEZ DE VOTRE PASSION DU CHEVAL, DEVENEZ PROFESSIONNEL ! Laissez vous guider, sautez les obstacles, gagnez du temps, innovez, boostez votre activité ! Sur Caval'idée, trouvez des informations sourcées, des outils pratiques, des conseils utiles et des services inédits.