Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Devenir Blogueur/se de mode équestre ?

image_pdfimage_print

Dans le petit monde du blogging, il y à quelques secteurs qui paraissent pouvoir permettre de vivre de sa passion.

Comme on va le voir ici, ce serait le cas du secteur de la mode (en général, je ne parle pas encore de la mode équestre), qui contre toute attente il y à quelques années et malgré tant de railleries de la presse ou des mastodontes du secteur du luxe, certains pionniers on réellement pu devenir blogueur de mode, professionnel.

Le milieu de la mode en général est un secteur privilégié pour le blogging. Pourquoi ?

Pourquoi le milieu de la mode serait un bon plan pour  lancer une activité de blogging ? Peut-être bien tout simplement parce que, c’est un secteur qui se renouvelle en permanence, parce que, qui dit mode dit luxe, dit audience up-to-date, dit « dans le vent ».

La mode du vêtement, de l’accessoire à la personne, ou même de la déco en tout genre, c’est comme les nouvelles technologies, les objets connectés, les réseaux sociaux, pour être tendance -il faut suivre.

Si vous ne « suivez pas » si vous n’êtes pas un ‘follower’ comme on dit pour être à la mode, si vous ne suivez pas les personnes qui « font » les tendances, alors vous êtes ‘has been’, (ou has bean peut-être même) c’est à dire, DE-PAS-SEZ.

Mais si vous êtes de ceux-là, si vous êtes de celles et ceux pour qui le matérialisme n’est pas une frontière, et surtout si vous êtes parmi ceux qui adorent le ‘fashion’, le ‘In’ (dire « à la Mode » c’est trop franco-français), si vous savez flairer ou si vous flashez sur les tendances, alors OUI foncez et vite vers ce secteur paillette.

Mode équestre, une opportunité de blog  ?

Pourquoi je parle ici, de la mode équestre ? Vous m’avez déjà comprise, il s’agit bien d’une opportunité qui se décline parfaitement dans le milieu équestre.

Devenir blogueur/se dans la mode équestre me semble bien faire partie des secteurs qui gardent tout leur potentiel.
Je dis çà aujourd’hui en 2016, alors qu’on vous le disait déjà en 2011 chez camilleg. Elle avait raison ! Mais que s’est il passé depuis 5 ans ? On se le demande.

Donc, je répète et comme camilleg en 2011, je prétends ici que la mode équestre est une opportunité de blog et il y à plusieurs raisons à cela :

  • d’une part il y à très peu de blog mode dans le milieu du cheval – en France. Enfin je veux dire plus exactement, dans le blogging équestre la mode oui – y tient une place prépondérante c’est vrai, mais..
  •  très peu de blogs sont centrés complétement sur la mode équestre. J’en faisais déjà la remarque dans Devenir blogueur – L’idée de blog, dans la filière cheval, les  blogs français ne sont pas très spécialisés, ils parlent d’un peu, de tout autour du cheval.

La France à du retard en matière de blog

En ce qui concerne le retard, il me semble bien que cela soit, pour tous les sujets de blogging.

En France, très peu de blogs mode et cheval sont réellement monétisés.

Je ne parle pas seulement des blogs concernant la mode équestre ou ceux qui parlent des nouveautés matériels et équipements pour le cavalier ou le cheval, mais bien de tous les blogs concernant la filière cheval.

C’est un fait, la grande majorité des blogs de notre filière est tenu par des passionnés qui ne monétisent pas le contenu, en tout cas pas au point d’en vivre de manière indépendante.

En comparaison avec les blogs anglo-saxons, il est aisé de voir notre retard dans ce domaine.

D’après les blogueurs professionnels, la France à un retard d’au moins 5 ans sur les pays anglo-saxons. Mais en fait croyez moi ils n’ont aucune idée (*) du retard Internet en général et du blogging en particulier dans le monde du cheval francophone. Le gap est immense.

En réalité et je ne sais pas encore pourquoi (si quelqu’un à étudié ce sujet je suis preneuse de l’information) mais il y à une fracture entre le cavalier avide de nouveautés qui utilise toutes les technologies et réseaux sociaux et le professionnel équestre qui n’entend pas grand chose à l’Internet et aux réseaux sociaux ou aux objets connectés…

Là je généralise…

(*) Notez que les professionnels du blogging en France , je parle des ‘cadors’ (c’est à dire les personnes importantes dans leur domaine) sont majoritairement dans le développement personnel, dans les nouvelles technologies, les objets connectés, l’Internet, l’e-commerce, etc. Mais jusqu’à ce jour je n’en connais pas d’aussi puissant en terme d’influence, dans les secteurs du cheval.

Des exemples

Ce matin je faisais un test sur ‘coach équin’ dans you tube, j’y vois 5 vidéos en français, c’est vraiment pas beaucoup !

Et dans ‘horse riding coach’ je vois plus de 30 000 vidéos. Si j’avais changé les termes de recherches j’aurais trouvé des résultats différents, c’est juste un exemple. Et çà c’est sur you tube, encore un autre monde. Devenir youtubeur pour vivre de sa passion on en reparlera plus tard.

Voyons voir, faisons un test sur blog « mode équestre » dans le moteur préféré des français, vous savez bien lequel..
– blog « mode équestre » 24 500 résultats,
– blog « equestrian fashion » 143 000 résultats

Là on voit déjà le fossé en terme de quantité.

Maintenant pour celles et ceux qui sont intéressés par le sujet de la mode et qui souhaitent aller plus loin, je vous propose de commencer votre étude de marché en allant :

  • faire des recherches sur d’autres termes et dans d’autres lieux francophones et anglophones
  • analyser les 10 premiers résultats en France et ceux des USA. Regardez bien tous les contenus et voyez qui monétise quoi, vraiment.

Vraiment intéressé par un blog mode dans le milieu du cheval ?

Si vous êtes encore là… c’est que vous êtes vraiment intéressé par le milieu de la mode dans les secteurs équestres . Je crois toujours que vous avez raison, c’est un bon plan.

Je dirais même que dans le domaine de la mode, comme dans celui de la mode équestre et de manière générale, partout où la France à soi-disant du retard, on a de la chance.

Ben oui, on a du recul. Et puis on a de la matière d’études, il suffit de se pencher en détail sur ce qui se fait à l’ouest pour « dupliquer » ce qui nous intéresse et l’analyser pour pouvoir le transposer efficacement au vieux monde.

Il est toujours plus facile de partir de ce qui se fait déjà, que d’une feuille blanche. L’analyse permet de voir ce qui marche, ce qui ne marche pas, ce qui manque, ce qui est dépassé,  etc.

Cherchez un blog « mode équestre » en France et dans vos premiers résultats de recherches, vous allez tomber sur des articles qui parlent d’un objet (bottes, déco, etc) de style équestre mais pas ou trop peu de blog entier sur le sujet, répertorié en tant que tel.

Choisissez un angle !

Il me semble qu’il y à plusieurs manières d’aborder la mode équestre.

  • Il y à la mode des cavalières et cavaliers du genre hyper chic et sophistiqué, le plus souvent qui montent « en concours » nationaux et internationaux, avec des équipements et matériels aussi sophistiqués techniquement que luxueux.
  • Ensuite il y à la mode par discipline équestre, la mode Saut d’obstacle ou Dressage n’a rien à voir avec la monte Amazone ou la monte Western, ni même la monte Camargue, ou … la randonnée à cheval. Ce sont autant de petits mondes de la mode qui nécessitent d’être explorés.
  • Mais ce qu’il y a de fabuleux dans la mode MODE ÉQUESTRE, c’est que cela touche toute la population, PAS SEULEMENT LES CAVALIERS, c’est même devenu un Style – Le Style équestre.

Le Style équestre

Je vous dis « style » équestre ? oui je vous dis style et qui dit ‘style’ dit -intemporel.

Or cela est une très bonne nouvelle. Car dans le milieu de la mode frénétiquement mouvant ce n’est pas facile de se démarquer, d’innover pour chaque saison Printemps/été, Automne/hiver.

Quand il existe un Style, c’est déjà plus facile.

Le Style équestre c’est comme le style Art-Déco, le  Sixtie’s ou le Vintage, on aime ou pas mais c’est du connu et reconnu, çà parle à presque tout le monde.

Le style équestre est inspiré des équidés (le plus souvent chevaux et poneys plus que âne et mulets) et parfois des cavaliers ou des disciplines d’équitation qu’ils pratiquent.

L’inspiration vient aussi des matériels d’équitation, les plus emblématiques : la selle, les étriers, les éperons, les mors et boucles des harnachements, la bombe, le chapeau western, les bottes, la cravache, etc.

L’influence du style équestre vient aussi des disciplines d’équitation : la belle robe Amazone, la tenue impeccable du cavalier de Saut-d’obstacle, le haut de forme du cavalier de Dressage, la tenue cow-boy,… quand ce n’est pas ‘la tenue » du cheval lui-même, parfois paré de magnifiques tissus colorés ou brodés, comme dans le nord de l’Afrique ou en Asie…

C’est un style à part dans la Mode, souvent sophistiqué, parfois sobre, mais toujours avec des matières nobles, plutôt chic.

Comparez les vêtements d’équitation avec les équipements de cyclistes ou de surfeurs, disons que c’est différent. (Oh là j’ai rien dit de mal, sont beaux aussi ces maillots jaunes ajustés prés du corps). Et ne croyez pas que seuls les deux derniers sont des vêtements techniques, en dépit des apparences les vêtements d’équitation utilisés en concours professionnels sont aussi d’une très grande technicité.

Le Style équestre est en contradiction avec la volonté du milieu de l’équitation qui tend à vouloir démocratiser un maximum la pratique des arts équestres.

En effet il s’agit souvent d’une réminiscence de riches bourgeoises montant de magnifiques chevaux en Amazone. Où le souvenir des Chasses à courre comme il n’en existe plus guère. C’est aussi, le rêve du cow-boy solitaire, l’évocation de la nature, de la liberté, de la passion.

Dans le Style équestre, on y trouve du cuir ou des teintes marrons et brunes, des boucles argentés et dorés, des matières brutes comme le lin, douces comme le velours, fines comme la soie  chaudes comme la laine,…
Le manteau de cow-boy se porte en randonnée, les bottes d’équitation sont revues et corrigées pour les adpater à la ville.

Le style équestre est reconnaissable entre tous. Mettre un brin de style équestre dans la mode, c’est comme mettre 1% de soie, de Mérinos ou d’Alpaga c’est ce 1% qui fera vendre votre produit.

Pour aller plus loin

Je vous recommande la lecture de deux articles, « Le tour du monde des blogueuses de mode » (2013) et aussi « Blogueuse, un métier en or » (2014) tous deux de Peggy Frey, édités par le Figaro Madame. Ce dernier article raconte l’histoire du  métier de blogueur de mode. Il est intéressant pour plusieurs raisons :

  • Les quelques personnes pionnières du blogging mode, ont instinctivement ou consciemment (selon les cas) suivies leur passion pour arriver à nouer des contacts avec les plus grands noms de la mode. D’abord raillées elles ont ensuite réussies par retourner la situation à leur avantage pour finalement être poursuivies par les plus grandes marques. Belle revanche, bravo à ces pionniers.
  • Ici, comme dans beaucoup de secteur économique les grandes entreprises n’ont pas toujours compris d’emblée la force des réseaux sociaux et des « followers ». Or, dans la Mode on ne voit plus comment faire sans eux.
  • Enfin, cet article renvoie au débat journaliste/blogueur qui sont deux mondes qui s’affrontent, les uns professionnels et diplômés, les autres issus de tous milieux, le plus souvent non diplômés du journalisme.

Comment gagne t-on de l’argent avec un blog de mode ?

Sur cette question, il me semble qu’il n’y à pas une très grande différence avec les autres domaines du blogging, ce sont les mêmes formes de monétisation.

J’ai trouvé un article du Nouvel Obs (2013) « Blogueuse de mode, un métier à temps plein mais à quel prix ? » qui détaille les moyens de monétisation (extrait ci-dessous) et surtout les moyennes des gains du top des blogueurs de mode.

L’article reste flou sur le sujet €€€, car on ne comprend pas s’il s’agit de chiffre d’affaires ou de revenus net. Ce qui n’est pas la même chose. En tous cas si c’est du chiffre d’affaires c’est trop peu pour en vivre correctement  et si ce sont des revenus nets c’est pas époustouflant non plus, on nous parle de ’30 000€ /par an- 30 % de commission’, sans savoir si c’est avant ou après taxes et impôts.

Heureusement les partenariats établis peuvent être intéressés sur le plan matériel puisque les marques vous envoient les produits que vous êtes « censés » critiquer -objectivement.

Les moyens (**) de monétisation cités dans cet articles sont :

  • la publicité affichée sur le blog et payée en fonction du trafic ;
  • les post sponsorisés : des billets vantant les mérites d’un produit à la demande (parfois rémunérée) d’une marque ;
  • les liens affiliés vers des sites marchands : plus les liens sont cliqués et les achats nombreux, plus le pourcentage est intéressant pour le blogueur ;
  • les opérations spéciales ou partenariats, où le blogueur travaille en collaboration avec une marque pour créer un sac, une ligne de chaussures ou choisir un look.’

(**) Tous ces moyens seront passés au peigne fin ultérieurement pour les appliqués aux blogs du monde du cheval, restez informé avec la rubrique : Devenir blogueur/blogueuse

Mon conseil

Avant de vous lancer tête baissée dans une activité aussi chronophage et incertaine que le blogging, je vous incite à suivre des blogs sur la mode en général et sur la mode équestre en particulier, en français bien sûr et en anglais, en espagnol ou dans toutes les langues que vous pouvez suivre.

Notez, analysez tout ce que vous trouvez de bien et pourquoi.

Notez les liens affiliés utilisés et demandez vous si vous souhaitez diffuser les mêmes.

Créez votre propre ligne d’édition pour tenir un blog qui vous ressemble. C’est absolument indispensable d’être en accord avec votre ligne éditoriale.

Des blogs à suivre
Je ne suis pas une spécialiste des sujets de mode, mais voici quelques blogs que je connais qui savent très bien parler de la mode. En particulier le premier celui de La Cavalière Masquée qui fait un travail de collecte formidable sur le cheval dans la mode.
N’hésitez pas à interroger ces blogueurs, ils vous en diront bien plus long que moi sur le sujet !

Cet article vous donne des idées de blog ? J’en suis fort aise, c’était l’objet.

Faites remonter vos observations sur le sujet de cet article.

Votre nom ou bien votre pseudo (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet de votre message

Votre message

Et restez informé des nouveautés en vous inscrivant à la liste de diffusion de Caval’idée, c’est par ici :

Incoming search terms:

  • mode équestre
  • secteur de la mode équestre
Commentaires

Laisser un commentaire

Bienvenue

VIVEZ DE VOTRE PASSION DU CHEVAL, DEVENEZ PROFESSIONNEL ! Laissez vous guider, sautez les obstacles, gagnez du temps, innovez, boostez votre activité ! Sur Caval'idée, trouvez des informations sourcées, des outils pratiques, des conseils utiles et des services inédits.