Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Comment devenir une « startup cheval » ?

image_pdfimage_print

Après Equimetrix et Horsecom voici le tour d’Equisense qui met sur le marché du bon data pour mon dada avec « le premier capteur connecté pour progresser en veillant au bien être de son cheval ».

Dit avec mes mots c’est un produit d’aide au coaching pour organiser des programmes d’entrainement adaptés aux capacités de son cheval, ou tout simplement pour suivre les performances quotidiennes du cheval.
Depuis quelques années dans le domaine du cheval on n’arrête plus les startups créatrices d’objets pour connecter cavaliers, propriétaires équins, coaches écuries et chevaux.

Ici comme dans les autres secteurs Hightech, il semble qu’il y ait encore bien des challenges à relever, ce sont de belles opportunités qu’il reste à saisir pour des startups.

Encore faut-il savoir à quelle porte frapper pour se faire aider, quand on est une jeune pousse en recherche d’aides techniques et financières.

photo issue du siteComme le dit Alexandre Broutart dans son article à voir sur Clubic : « Equisense : le cyber cheval » en rapportant les propos des trois ingénieurs à l’origine de ce nouveau concept il faut réellement avoir « une double culture »..
(…) « être autant présent dans le milieu high-tech que dans celui de l’équitation, il ne faut négliger ni le CES de Las Vegas, ni le Salon du cheval à Paris…’

Lire l’article « Equisense : le cyber cheval », in extenso dans Clubic

Je suis parfaitement d’accord avec cette idée de double culture, avoir un pied à l’étrier et un autre dans n’importe quel autre domaine d’activité est un début prometteur pour se lancer dans une innovation.

Innover, oui mais dans quel domaine ?

Ici on est dans le domaine du HighTech de la performance et des objets connectés qui sont comme on le sait des domaines privilégiés de l’innovation.

Cependant il ne faut pas se laisser impressionner par les hautes technologies connectés. Avec ou sans internet, il est parfaitement possible d’innover dans tous les secteurs d’activités.
Je pense par exemple à l‘innovation dans l’économie sociale et solidaire, l’innovation dans l’agriculture ou l’innovation dans les matériaux et les équipements.

L’innovation existe aussi dans les méthodes d’enseignement et de formation et elle est quotidienne dans le marketing.

Mais pour tous le porte-feuille et les connaissances font plus que force ni que rage.

Devenir une startup c’est d’abord trouver le plus rapidement possible les milliers (millions) d’euros nécessaire au démarrage de son entreprise et peut-être à son développement.

1- Connaitre les acteurs de l’entreprise et de l’innovation

Avoir une double culture voire même une multi culture, c’est bien toute la difficulté du jeune créateur d’entreprise, qui doit connaître tous les domaines, tous les acteurs, toutes les ficelles, … En l’absence d’une omniscience, se faire aider paraît bien la meilleure solution.

Raison pour laquelle il ne faut pas négliger les relations de ses relations et savoir utiliser toutes les opportunités.

Faites connaissance avec les acteurs, le plus en amont possible

Dans un précédent article j’ai parlé d’un acteur incontournable pour les jeunes créateurs d’entreprise, c’est le pôle de compétitivité Hippolia qui se positionne sur l’innovation dans la filière équine, cet acteur réunit déjà plus de 140 membres sur la France entière. Bien que plus axé au départ sur le domaine de la santé équine, Hippolia organise dorénavant un trophée annuel de l’innovation  qui concerne tous les domaines : l’alimentation ou la santé du cheval, les équipements pour le cavalier ou l’écurie…

2 – Participer à des concours de créateurs

A l’instar de l’organisation du trophée annuel de l’innovation organisé annuellement par le pôle Hippolia, il existe une myriade d’autres concours, trophées et challenges de créateurs.

Dans un article  » Trouvez de l’aide participez à un concours d’entreprise » j’ai listé une grande quantité de  ces concours de créateurs y compris notamment une liste de l’AFE-Agence France Entreprendre.

prixstartupfnac.comEn lisant l‘article d’Equisense dans Clubic vous verrez que  les trois ingénieurs à l’origine du projet Equisense Sensor ont opportunément participé au premier prix coorganisé par INTEL et FNAC le Prix Starturp de la Fnac, dont ils ont été l’un des 10 lauréats sur plus d’une centaine de candidatures. En gagnant un accompagnement de trois mois par une équipe d’ingénieurs de chez Intel et des experts de la FNAC, l’équipe Equisense qui emploie déjà plus de 15 personnes s’assurent un lancement opérationnel de leur idée, dans les meilleures conditions.

N’hésitez pas à consulter aussi les conditions d’intégration du plus important réseau d’innovation en France, la French Tech. Vous y trouverez plusieurs fois par an des appels à projets, actuellement l’appel à projet Hello Tomorrow et un annuaire de startups françaises classées par domaine. Une mine d’or pour tout innovateur qui s’engage dans un nouveau projet !

Sans oublier l’hyper couru et connu de tous les salons de l’innovation HighTech le CES Consumer Electronic Show, dont on parle aussi dans Clubic.

Aussi je réitère ici le conseil de rechercher un financement dans un challenge de créateurs, il y en à des dizaines chaque années.

Et de courir à hue et à dia tous les salons du cheval et les salons de l’innovation et les autres évènements aussi pour rester à l’écoute des opportunités.  Il y en à aussi des dizaines chaque année dans tous les pays.

 

3- Chercher des solutions alternatives de financement

logo_KickstarterLa jeune entreprise Equisense s’est faite aidée par une plateforme de financement participatif américaine kickstarter.

Les solutions alternatives de financement ont le vent en poupe et beaucoup d’entrepreneurs du monde du cheval les utilisent pour pallier aux difficultés de trouver un financement dans le secteur bancaire traditionnel.

Kickstarter en fait partie, notez que cette plateforme très performante n’est pas spécialisée dans un type d’entreprise. Ses secteurs sont centrés sur les arts et techniques appliquées tels que Artisanat, BD, Cinéma et vidéo, Danse, Design, Édition, Gastronomie, Jeux, Journalisme, Mode, Musique, Photographie, Théâtre et la Technologie.

Si votre entreprise fait partie du secteur agricole ce qui est le cas avec la majorité des activités équestres il est possible de choisir une plateforme dédiée à l’agriculture innovante.

Logo BluebeesJ’ai déjà parlé du financement d’une trépigneuse, ce projet était porté par la plateforme française de financement participatif Blue Bees. (oui… il ne faut pas se fier au nom)

Il faut savoir qu’il existe plusieurs dizaines de plateformes de financements participatifs, dont certaines sont bien françaises, plusieurs sont dédiées à certains secteurs d’activités. Un ou plusieurs articles seront nécessaires pour vous les présenter.

Cet article vous a été utile ? Vous aussi vous êtes un Startupeur, vous souhaitez innover , vous avez innové ? Faites connaitre votre expérience de startup, parlez de votre projet. Vous lancez un programme de crowfunding, faites le savoir je relayerai ici votre projet et votre demande de financement.

Votre nom ou bien votre pseudo (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet de votre message

Votre message

Commentaires

Laisser un commentaire

Bienvenue

VIVEZ DE VOTRE PASSION DU CHEVAL, DEVENEZ PROFESSIONNEL ! Laissez vous guider, sautez les obstacles, gagnez du temps, innovez, boostez votre activité ! Sur Caval'idée, trouvez des informations sourcées, des outils pratiques, des conseils utiles et des services inédits.